Toutes les références qui existent à Dragon Ball dans d’autres animes célèbres.

Toutes les références qui existent à Dragon Ball dans d'autres animes célèbres.

Tout l’univers de Dragon Ball a petit prix

« Dragon Ball » est facilement l’anime le plus célèbre de l’histoire. En gardant cela à l’esprit, il n’est pas surprenant qu’il ait été relativement facile de trouver toutes sortes de références au travail d’Akira Toriyama dans d’autres anime car, en fin de compte, presque tout le monde dans l’industrie est un fan plus ou moins important de Goku et compagnie. Et c’est précisément ce dont je suis venu vous parler aujourd’hui.

C’était à l’occasion de une nouvelle vidéo de DB Hype (écrit par votre serviteur, aussi surprenant que cela puisse être) que je peux maintenant m’atteler à ce morceau de compilation des références d’autres anime à « Dragon Ball ». Cela dit, commençons.

Gintama (épisode 119, minute 12:30)

« Gintama » est le roi des parodies, alors à première vue, on peut imaginer pourquoi il est là. En effet, l’anime s’est chargé de recréer deux des méchants les plus célèbres de toute l’histoire de « Dragon Ball » : Freezer et Cell… mais avec une apparence légèrement différente et un nom modifié par rapport à Brieza et Zell.. La parodie incluait non seulement la présence des personnages mais aussi des références à leurs arcs respectifs, donc comme toujours il y avait beaucoup de travail derrière quelque chose d’aussi ridicule.

brieze de zell
Zell d’un côté et Brieza de l’autre.

Bobobo (épisode 58, minute 21:23)

Dans « Dragon Ball », il y a beaucoup de choses qui sont typiques : les transformations, les attaques ki spéciales, la destruction du terrain… et les fusions. En effet, dans un épisode de « Bobobo », il est possible de voir Don Patch et Bobobo utiliser le pouvoir du une fusion temporelle, qui donne naissance à un personnage nommé Patchbobo, aux cheveux blonds et aux boucles d’oreilles.. Je pense que tous ces éléments font facilement penser à Super Vegetto.

patchbobo
Patchbobo, l’homme de l’heure

Bleach (épisode 247, minute 24:00)

Un autre élément très typique de « Dragon Ball » se trouve dans les tenues des personnages. En particulier, on sera particulièrement familier avec le gi de Goku, que l’on voit changer petit à petit au fil des années. Eh bien, dans « Bleach », ils ont décidé de… d’incorporer timidement cet élément à la manière des modèles d’Inoue.. Une référence « timide » mais tout aussi valable que les autres.

orihime gi
Orihime, avec un Gi de Dragon Ball parmi de nombreuses autres tenues.

Lucky Star (épisode 5, minute 21:57)

Ce qui est bien avec les hommages à « Dragon Ball », c’est qu’ils peuvent parfois être réalisés sans rien montrer du tout visuellement. Comment ? Eh bien, dans « Lucky Star », ils ont eu l’idée très originale de… envoyer leurs personnages dans un karaoké où ils ont trouvé le mythique « Cha-la Head Cha-la » de la franchise.. Et oui, la chanson était jouée à plein volume.

Seto no Hanayome (épisode 7, minute 14:44)

Parfois, un hommage n’a pas besoin d’être la chose la plus évidente du monde. C’est quelque chose qu’ils ont compris dans « Seto no Hanayome », et le résultat était très intéressant. En fait, à un moment donné dans l’un de ses épisodes, sortant de nulle part, il apparaît… un dragon vert qui attrape des boules orange. Je ne sais pas combien de dragons verts jouant avec des balles orange vous connaissez, mais je n’ai entendu parler que de « Dragon Ball ».

seto no hanayome
Déguisé mais présent

30-sai no Hoken Taiiku (épisode 11, minute 0:42)

« Dragon Ball » possède de nombreuses techniques emblématiques, et je suis sûr que si je vous demande d’en mentionner une, la plupart d’entre vous finiront par parler du kamehameha. C’est la chose la plus logique du monde… mais la logique était quelque chose qui manquait à « 30-sai no Hoken Taiiku ». Pourquoi je dis ça ? Eh bien, parce qu’à un certain moment dans l’anime, ils ont décidé de sortir du sac ce qui revient à… une genki-lady qui n’accepte que l’énergie de personnes vierges.. Assez curieux, oui.

boule vierge
L’image seule en dit long

MM ! (épisode 5, minute 14:55)

Cette fois, c’est vraiment le tour du kamehameha de « Dragon Ball »… du moins, c’est ce que j’aimerais dire. Mais ce n’est pas le cas. Eh bien oui, mais pas exactement. Le truc, c’est que dans l’anime « MM ! », ils pensaient que c’était une bonne idée. pour créer leur propre version de la technique emblématique de Goku, qu’ils ont fini par appeler « hentaiha ».. Oui, essentiellement parce que la personne dont émane l’attaque est un pervers.

hentaiha
C’est peut-être un mème mais au moins il était en SSJ aussi.

Yuru Yuri ! (épisode 7 (S2), minute 11:38)

Tu sais que dans « Dragon Ball », ils enlèvent leurs vêtements et ça pèse 4 tonnes ? Eh bien, c’est effectivement quelque chose qui se produit dans « Yuru Yuri ! », mais avec une paire de chouchous (ce qui le rend assez drôle). De plus, la référence à l’œuvre d’Akira Toriyama est également complète. ils obtiennent une transformation Super Saiyan.. Maintenant, ça l’est.

vidéo ssj
Full SSJ

Blood Lad (épisode 6, minute 12)

Il y a une chose que beaucoup de gens qui ne regardent pas habituellement « Dragon Ball » trouvent toujours étrange : pourquoi ils laissent l’ennemi charger tous ses pouvoirs au lieu de l’interrompre. Eh bien, où est le plaisir dans ce cas ? Dans « Blood Lad », nous voyons la réponse à cette question par le… interrompre un kamehameha avec un simple coup de pied.. En vérité, ma conclusion personnelle est de laisser chacun faire ce qu’il veut et de laisser se produire ce qui doit se produire, car sinon, on se retrouve sans rien.

kamehameha blood lad
Ce kamehameha avait l’air plutôt bien avant qu’ils ne le laissent sortir.

Watamote ! (épisode 2, minute 11:45)

Dans cet article, j’ai parlé de Super Saiyan, de kamehameha, de Genki-dama, de fusions… toutes sortes de choses portant la marque « Dragon Ball » qui nécessitent vraiment un certain niveau de puissance dans la franchise pour être exécutées de manière significative. Heureusement pour Yamcha, il y a une chose en particulier qui ne demande pas trop de réflexion : mourir comme une légende. Et il y parvient, puisque dans des anime comme « Watamote ! », ils finissent par imiter sa pose iconique alors qu’il périt.

watamote yamcha
Je ne comprends pas le fait d’être nu mais hé, une référence est une référence.

Spy x Family (épisode 10, minute 14:50)

Nous faisons un petit saut dans le contemporain pour découvrir aujourd’hui que « Spy x Family », en pleine année 2022, avait aussi une référence à « Dragon Ball ». Comment cela s’est-il produit ? Eh bien, dans le pouvoir de l’imagination de Damian et de ses amis. En fait, quand ils s’entraînent dans le parc pour le jeu ‘matar’ (c’est comme ça que ça s’appelait là où je vis, je sais que tout le monde l’appelle comme il veut, presque xd) on peut voir Damian dans le parc. en arrêtant une bombe de puissance Freezer sur Namek.. Pas mal.

damian namek
L’entraînement sur Namek, comme il se doit

Aharen-san wa Hakarenai (épisode 8, minute 11:50)

Même dans un anime aussi calme (mais drôle) que « Aharen-san wa Hakarenai », il est possible d’inclure une référence à « Dragon Ball ». Comment faites-vous ? En faisant en sorte que vous et tous vos amis présents à un festival japonais typique se joignent ensemble dans la pose de groupe iconique des Forces Ginyu. C’est ainsi que ces personnages s’y prennent, et le résultat est facilement reconnaissable.

aharen san ginyu
Simplement Aharen-san

Spy x Family (épisode 10, minute 18:58)

Oui, nous revenons une fois de plus à « Spy x Family » et, en fait, également à l’épisode 10 de l’anime. Parce que ce jeu de massacre était extrêmement important pour Anya… et dangereux. A tel point que, alors que le match est déjà commencé, Damian décide d’intercepter un lancer qui allait clairement toucher le petit Forgeron. Que se passe-t-il finalement ? Que la scène se transforme en Le sacrifice mythique de Piccolo pour lequel il meurt des mains de l’attaque de Nappa..

tir damian

Tensei Shitara Slime Datta Ken (Episode 47, minute 10:58)

Simplement Veldora. C’est déjà un personnage de « Tensei Shitara Slime Datta Ken » que j’adore en raison de sa fascination pour les bandes dessinées et les mangas, et à un moment donné dans l’anime, elle décide d’endosser le rôle de Veldora. pour attaquer avec un kamehameha. La vérité est que cette séquence vaut de l’or car il encaisse même des attaques de « Street Fighter ». Mais oui, allez, la référence à « Dragon Ball » qui nous intéresse cloue le bec.

veldora kamehameha
J’aime vraiment ce personnage

Jujutsu Kaisen (épisode 6, minute 14:50)

Chaque personnage de shonen a un arc d’entraînement, d’une manière ou d’une autre. C’est également le cas pour Itadori, le protagoniste de « Jujutsu Kaisen ». Le fait est que c’est devenu si difficile pour lui que il souhaitait simplement pouvoir lancer des choses comme un rasengan ou… un kamehameha. Levez les mains de ceux qui n’ont jamais souhaité une telle chose.

itadori triste
Je ne me souvenais pas de ce triste Itadori, lmao.

Dr. Stone (épisode 24, minute 18:38)

Et si « Dragon Ball » n’était pas seulement un souvenir épique, mais aussi une partie intégrante de l’histoire de la culture pop ? Parce que c’est précisément ce qui se passe dans « Dr. Stone ». Juste quand Senku commence à parler de la possibilité de faire revenir les grands succès du passé, Son Goku fait une apparition inattendue.. Oui, « quand votre popularité finit par transcender toutes les barrières historiques ».

pierre de goku
Et voilà que Goku se souvient du Dr Stone.

La vie désastreuse de Saiki K (épisode 14 (S2), minute 17:57)

Nous sommes tous des fans de « Dragon Ball », et comme nous l’avons déjà vu dans cette liste, les personnages de l’anime le sont aussi. Ainsi, dans « La vie désastreuse de Saiki K », nous pouvons voir comment une série d’étudiants mettent en pratique leurs compétences créatives en réalisant des illustrations des personnages de « Dragon Ball ». Curieusement, celui qui finit par être tiré au sort est Burter..

burter saiki k
Oui, c’est Burter, oui.

Flip Flappers (épisode 3, minute 7:50)

La chose la plus courante en termes de références à « Dragon Ball » est de voir comment elles vont toutes dans le sens de « Z ». En fait, je pense que cet article en est un exemple clair. Cependant, dans « Flip Flappers », ils ont décidé de donner un petit saut dans le temps pour inclure un hommage au Super Saiyan Blue.. Si c’était la « nouvelle » forme la plus puissante de Goku et Vegeta pendant si longtemps, il doit y avoir une raison.

flip flappers
Voici une petite dose de SSJ Blue.

One Punch Man (épisode 1, minute 00:30)

Le premier épisode de « One Punch Man » met en scène un ennemi du nom de… Vaccine Man qui apparaît à plusieurs reprises, et qui rend hommage à « Dragon Ball » de plusieurs manières. D’abord, parce qu’en termes d’apparence partage certaines caractéristiques avec le Piccolo. Deuxièmement, et plus curieusement, parce que pour son doublage japonais, l’acteur de Vegetatandis que pour la langue anglaise on a utilisé celui de CongélateurCoïncidence ? Je ne pense pas.

homme vacciné
Si Piccolo avait un cousin en ville

Hacka Doll l’Animation (épisode 13, minute 04:08)

Et pour conclure, nous arrivons à ce qui est sûrement l’hommage le plus fou jamais fait à « Dragon Ball ». Nous parlons de une immense quantité de références allant des décès aux chorégraphies de combat en passant par les transformations et, en substance, l’agglomération de nombreux souvenirs incroyables de « Dragon Ball ».. Si on me demande mon avis, c’est de loin le meilleur hommage jamais rendu à l’œuvre d’Akira Toriyama.


Et jusqu’à présent, cet article compile les hommages à « Dragon Ball » et certains de ses meilleurs moments et éléments les plus caractéristiques. Il est plus que probable qu’il y en ait qui m’aient échappé, compte tenu des décennies d’activité de l’œuvre et de son incommensurable popularité. Néanmoins, je crois que le pack ici est plus que suffisant pour comprendre la grandeur du travail de Toriyama-sensei..

Tout sur God of War Ragnarok