Le manga japonais bien-aimé « One Piece » entame son dernier chapitre

Le manga japonais bien-aimé "One Piece" entame son dernier chapitre

Tout l’univers de One Piece a petit prix

Après 25 ans et 490 millions d’exemplaires vendus dans le monde, le manga japonais bien-aimé « One Piece » se dirige vers son dernier chapitre. One Piece entre dans son dernier chapitre, selon son créateur Eiichiro Oda.

Le manga, qui suit les aventures du pirate crapuleux Monkey D. Luffy, a captivé des millions de fans dans le monde entier alors que ses personnages sont à la recherche de One Piece, le trésor convoité par tous les pirates.

Eiichiro Oda, le créateur de Eiichiro Oda, le créateur de « One Piece ». Photo : Facebook.com

Dans un tweet mardi, Oda a annoncé qu’il prendrait un mois de repos par rapport à son rythme de publication habituel d’un épisode par semaine, invoquant diverses exigences, notamment son travail sur la dernière partie de la longue série.

« Une pause pour moi !  » a-t-il écrit dans une annonce manuscrite publiée sur le compte Twitter officiel de la série.

« Je veux réorganiser la structure (du manga) afin de pouvoir conclure le dernier chapitre le plus tôt possible. Donc… Pardonnez-moi, mais je vais prendre une courte pause pour me préparer à tout cela ! »

L'un des problèmes. Photo : m.facebook.comL’un des problèmes. Photo : m.facebook.com

One Piece est apparu pour la première fois sous forme de manga au Japon en 1997, suivi d’une série télévisée animée deux ans plus tard.

Depuis lors, la franchise est devenue un phénomène culturel mondial, et Oda détient le record mondial Guinness du  » plus grand nombre d’exemplaires publiés pour une même série de bandes dessinées par un seul auteur « .

L’année dernière, le 1 000e épisode de la série télévisée est sorti, avec des projections spéciales aux États-Unis et en France – le plus grand marché mondial de mangas et d’anime après le Japon.

Une adaptation en live-action par Netflix est également en préparation, les fans spéculant qu’elle pourrait catapulter la franchise vers un statut de notoriété mondiale, à l’égal des séries télévisées japonaises. Star Wars ou Harry Potter.

Pendant ce temps, les éditeurs d’une autre série manga culte, Berserka annoncé mardi que le dessin animé serait relancé à la suite du décès de son créateur, Kentaro Miura, il y a un peu plus d’un an.

Kouji Mori, ami de Miura, poursuivra le travail de l’auteur sur la base des discussions qu’ils ont eues sur la direction de la série, a annoncé la maison d’édition Hakusensha.

« Je n’écrirai que les épisodes dont Miura m’a parlé », a déclaré Mori dans le communiqué publié par Hakusensha.

« Je n’étofferai pas la série. Je n’écrirai pas les épisodes dont je ne me souviens pas clairement. Je n’écrirai que les lignes et les histoires que Miura m’a décrites. »

Le journalisme indépendant coûte de l’argent. Soutenez le Times of Malta pour le prix d’un café.

Soutenez-nous